• Vanessa

Fête de Samain

Mis à jour : 4 nov. 2018



Samain est une des plus grandes fêtes celte. Il s’agit du nouvel an!


C’est une fête hors du temps car elle n’appartient ni à l’année qui se termine, ni à celle qui commence.

Elle marque un cycle. Un cycle qui ne commence pas à la naissance visible des choses comme l’est la naissance d’un enfant mais avant, lorsque son coeur bat. Dès sa conception.


Le silence de l’obscurité dans laquelle nous commençons alors à plonger offre la possibilité de laisser mourir  ce qui n’est plus utile à nos vies. Samain porte cet aspect de mort mais aussi de recommencement.

Il faut mourir pour naître et naître pour mourir. Comme deux pôles indissociables de la vie.


Cette nuit de Samain est un temps suspendu entre les deux mondes. Le monde des ancêtres, des esprits, du subtil et notre monde. C’est une nuit où la séparation n’existe plus et où le voile semble mince. Nous pouvons alors ressentir la voix des esprits.


Samain comme beaucoup d’autres fêtes celtiques, compte 3 jours de festivités.

1/Mémoire des héros

2/ Mémoire de tous les défunts

3/ Réjouissance populaire avec banquets, partage et repas


La veille de la nuit de Samain, avait lieu la cérémonie de la renaissance du feu.

Les propriétaires des maisons éteignaient leur feu et se rassemblaient la nuit tombante sur la place où les druides procédaient à l’allumage de feu sacré pour honorer le Dieu Soleil.

Ils allaient ensuite allumer les grands feux de joie sur les collines avoisinantes. Ceci afin d’éloigner les esprits malfaisants. Les propriétaires repartaient avec quelques braises pour rallumer le feu chez eux. Celui-ci devait durer jusqu’au prochain Samain et ainsi protéger le foyer.


On croyait que les âmes des morts revenaient et errer autour des habitations. C'est pour cela qu'il était laissé la porte entre ouverte, une place à table et des lanternes sur les chemins pour les guider.


C’est le temps de la magie ultime où dans le ventre de la Terre se produit l’alchimie de fécondation du futur soleil du solstice d’hiver.

C’est le moment des grandes nuits ou toute l’énergie se concentre à la création interne. Nous pouvons alors transposer cela à notre propre créativité dans toutes les sphères d notre vie.

La nature semble comme endormie et pourtant au coeur de la Terre mère fécond le rêve du monde.

Comme un symbole, retrouver la vie alors que tout semble mort


Décoration, repas, rituels pour honorer la nature


Les tons d’automne sont bien sûr de mise. Citrouille, pomme, grenade, fleurs de saisons, gui, des pommes de pin, feuilles automnale, clou de girofle…. Vous pouvez y ajouter le portrait des personnes ayant rejoint les étoiles.


Pour le repas des fruits, légumes de saison sont de mise comme ils le sont pour la décoration : pomme, maïs, noisette, blé noir, sarrasin, navet, betterave, courge et vous pouvez accompagné par du cidre chaud à la cannelle.


En ce qui concerne les rituels, si vous souhaitez marquer cette fête par ces derniers vous pouvez allumer une bougie blanche en mémoire des ancêtres et méditer quelques minutes. Vous pouvez ensuite écrire sur des petits papiers ce que vous voulez voir partir et les brûler avec une bougie de couleur noire.


Cette fête est pour moi un lien avec les esprits de la nature et vient perpétrer la mémoire du monde.


Belle fête de Samain


Vanessa




11 vues

Copyright - Vanessa Dompé